Juin
Juillet - Août
Sept - Oct
Avril Mai
Ambroisie Botanique
 
Famille des Asteraceae (parfois celle des Ambrosiaceae : Luc Garraud dans Flore de la Drôme 2003)
Les fleurs mâles et femelles sont situées sur la même plante, mais séparées : le pollen est dans une sorte de panicule terminale, les graines sont situées à l’aisselle des feuilles les plus hautes de cette même panicule.
 
La plante produit  beaucoup de pollen (jusqu'à 2.5 millions de grains par pied), mais relativement "peu" de graines (env. 10 000). Par contre ces graines peuvent rester actives dans le sol pendant plusieurs dizaines d'années dans le sol.
 
Les plus grosses plantes peuvent dépasser un mètre de diamètre et mesurer plus d’un mètre de haut.
C’est une plante annuelle; la levée a lieu en avril, elle fleurit de fin juillet à mi septembre avec un maximum d’émission de pollen vers la mi août. Les graines mûrissent fin septembre et tombent sur place. Les graines ne sont transportées que par les activités humaines (engins de travaux publics, engins agricoles, transports de terres contaminées) et par les eaux de ruissellement.
 
Cycle de vie de l'ambroisie
 




















On peut confondre l’Ambroisie avec différentes armoises :
 
Artemisia vulgaris aux feuilles moins découpées et blanches dessous. La plus commune.
Artemisia annua (qui pour le moment est cantonnée à quelques kilomètres du Rhône)
Artemisia absinthium et Artemisia alba, toutes deux assez rares et plutôt montagnardes.
 
Voir aussi la Fiche de la Commission suisse pour la conservation des plantes sauvages.
La Suisse a placé, en 2006, l'ambroisie sur la liste des organismes exotiques envahissants interdits en raison des fortes réactions allergiques provoquées par son pollen posant un grave problème de santé publique.
 
Pour aider à l'dentification de la plante, voir aussi le site d'un universitaire de Paris VI - Jussieu :
http://abiris.snv.jussieu.fr/flore/flore.html
AccueilL'ambroisieSantéLutter contre l'ambroisieQue faire si...?En Rhône-AlpesAu NationalTémoignagesNous contacter