2010 : La Drôme en pointe dans la lutte contre l'ambroisie
 
Le Comité de pilotage (COPIL)  Ambroisie qui s'est tenu à Valence en mai 2010 a été l'occasion pour le Préfet de la Drôme et ses services de lancer officiellement un nouveau Plan de lutte contre l'ambroisie.
 
Comme nous l'avons déjà dit, ce plan est novateur et ambitieux en ce sens que pour la première fois dans l'histoire de la Drôme et probablement de Rhône-Alpes la lutte est organisée sur l'ensemble du territoire et auprès de tous les acteurs simultanément afin de garantir la cohérence et le contrôle des actions de lutte.
D'autre part, des amendements ont été apportés au dispositif règlementaire pour le rendre applicable par les Maires.
 
Ce dispositif de lutte contre l'ambroisie repose sur un maillage systématique de "Référents Ambroisie" communaux. En effet, la commune est le niveau le plus pertinent pour observer les foyers d'infestation et inciter les contrevenants à détruire l'ambroisie sur leurs terrains.
 
Qui sont les Référents ambroisie ?
 
Ce sont en général des élus, ou dans les villes des employés municipaux. Leur connaissance du territoire et de leurs habitants constitue un atout déterminant.
Si ceux-ci sont allergiques à l'ambroisie, on peut penser qu'ils seront d'autant plus motivés… ;-)
Missions des Référents ambroisie   voir la fiche de poste
 
- faire un état des lieux complet de la commune, en juillet, à l'aide d'un plan cadastral. Noter la nature du terrain ou de la culture et son degré d'infestation.
- Trouver en Mairie les noms, adresses et téléphones des propriétaires ou exploitants des parcelles concernées.
- Contacter par téléphone ou par courrier les contrevenants et les inciter à détruire leur ambroisie, par civisme et/ou en application de l'arrêté préfectoral.
- En cas de refus, préparer la procédure menant à l'émission par le Maire ou la Gendarmerie du PV de 3° catégorie (450 E) prévu par la Préfecture.
 
Missions des Communautés de communes  voir la fiche de poste
 
Les communes sont maintenant toutes ou seront bientôt regroupées en Communautés de communes. Concernant l'ambroisie, leur rôle pourrait être de :
- s'assurer de la nomination des référents ambroisie (ou leur renouvellement)
- organiser des sessions de formation sans lesquelles les référents seraient incapables de remplir leur rôle.
- Animer leurs réseaux de référents, les aider.
- Faire un debreifing en fin de saison et rechercher des pistes d'amélioration. Relayer l'information vers l'ARS.
- Communiquer.
 
Formation
 
Pour être efficaces, les référents ambroisie doivent recevoir une formation.
En 2010, Stop Ambroisie a construit une formation d'une demi-journée et l'a proposée aux Communautés de communes. En 2011, il a été décidé de demander au GRETA de créer une formation de niveau professionnel.
Stop Ambroisie a apporté son expertise.
50 référents ont ainsi pu être formés en 2011.
 
Cinq Groupes de travail
 
Le COPIL Ambroisie a décidé la création de 5 groupes de travail coordonnés par l'ARS 26 et constitués de personnes ou organismes compétents (administrations, CG, chambre d'agriculture, instituts des végétaux, élus, associations…).
Stop Ambroisie, qui est associé de près à ce projet, participe à chacun de ces groupes de travail :
- groupe Réglementation
- groupe Domaine agricole
- groupe Routes / Zones urbanisées
- groupe Cours d'eau / Rivières
- groupe Communication
 
Ils sont chargés de dégager des solutions aux blocages actuels.
 
Ainsi le groupe Réglementation a établi, en concertation avec le Procureur de la République et le Gendarmerie, une procédure d'interpellation des contrevenants graduée avec plusieurs types de courriers pouvant mener, dans les cas extrêmes, à un PV de 3° catégorie (450 E) dressé par le Maire ou par la Gendarmerie.
 
Pour en savoir plus, voir le site de l'ARS Rhône-Alpes
Mai 2011
 
Un 2° Comité de pilotage s'est tenu à la Préfecture de Valence.
Voir le Compte Rendu.
 
2016  : La Drôme ... était en pointe dans la lutte contre l'ambroisie
 
Le Plan départemental de lutte contre l'ambroisie s'est effondré sur lui même par manque de volonté politique de la part de l'administration.
Le Comité de pilotage ambroisie n'a pas été convoqué en 2016.
 
Les mairies et les communautés de communes sont livrées à elles mêmes, alors que formellment l'ambroisie ne rentre pas dans leurs compétences. Il en résulte des mesures partielles et non coordonnées, et donc inefficaces. Ce que chacun peut facilement observer sur le terrain.
AccueilL'ambroisieSantéLutter contre l'ambroisieQue faire si...?En Rhône-AlpesAu NationalTémoignagesNous contacter